Nous considérons que les enjeux de la transition agro-écologique sont des enjeux de société, qui dépassent le cadre de la végétalisation des villes.

A l’heure où plus de 80% de la population française vit en ville, il s’agit de donner à chacun la possibilité de comprendre la nature de cette transition et la place de la biodiversité dans ce changement de paradigme.

Si la révolution « verte » des Trentes Glorieuses a permis une augmentation fabuleuse du rendement des cultures et une diminution sans précédent des efforts liés au travail de la terre, ce fut au détriment de la diversité cultivée, de la biodiversité de nos campagnes, mais aussi de la diversité des pratiques, des hommes et des femmes qui font l’agriculture, bref, de l’agriculture elle-même.

Paradoxalement, cette révolution dans la connaissance et l’industrialisation des mécanismes de production a contribué, aussi, à une meilleure compréhension des dynamiques biologiques à l’oeuvre, non seulement à l’échelle de l’exploitation agricole, mais aussi du territoire dans lequel elle s’insère, et des territoires qui l’entourent.

En regard des surfaces considérées, de l’importance de leurs fonctions, et alors que le monde agricole, isolé, représente moins de 6% de la population active, il devient urgent que les citadins-consommateurs, à présent déconnectés des réalités agricoles, comprennent les contextes et enjeux de la nouvelle révolution verte, et ce, bien au delà des labels ou des modes.

Préservation de la biodiversité et productions agricoles vont désormais de pair, et c’est ce que souhaite présenter Du Monde Aux Balcons à travers ses ateliers, ses rencontres et ses conférences, dans un esprit de partage de savoirs et de savoirs-faire.

> Les collections

> La pépinière

Fermer le menu

Ouverture de la boutique en ligne à venir ! Rejeter